jeudi 23 janvier 2014

Le bonsaï du shôgun Yoshimitsu dans un jardin de Kyoto

 Au 14ème siècle, le shôgun Yoshimitsu a volontairement cessé ses fonctions et s'est retiré dans un lieu superbe, à Kyoto, où il a fait construire un temple recouvert d'or et aménager un jardin. Je vous le montrerai bientôt. Mais voici l'histoire de son bonsaï, un pin blanc du Japon. Yoshimitsu a ordonné qu'après son décès, son bonsaï soit planté en pleine terre. Ce qui fut fait et le voici, 600 ans plus tard !


 Il est taillé en plateaux, comme tous les pins, mais un détail original devrait vous intriguer: pourquoi cette sorte de proue parfaitement taillée et soutenue par un échafaudage en bambous ?

Cette proue symbolise un bateau en partance pour une île mythique où se trouverait l'élixir d'immortalité...

Le temple et le gravier blanc accompagnent et complètent ce tableau. Spirituel et temporel sont intimement liés dans tout jardin japonais.

Geneviève

1 commentaire:

Anonyme a dit…

étonnant
merci pour le "feuilleton"
CHANTAL